CYCLE 4, 5ème

« Sans contour »

Interroger la notion de limite.

En quoi l’interdiction de l’usage du contour incite à représenter l’espace, l’objet autrement ?

Entrée du programme
La représentation ; images, réalité et fiction

Questions d’enseignement
En quoi la couleur peut-elle induire la forme ?
En quoi le geste joue-t-il un rôle dans la représentation ?


JPEG - 190.9 ko

Contexte : ce travail est proposé au premier trimestre de l’année de 5ème.
L’un des enjeux de cette séquence est de privilégier le temps de pratique des élèves.
La prise d’initiative dans les choix techniques est encouragée.
Ce dispositif favorise également la prise de parole et les échanges en classe (temps d’observation, retour réflexif sur la pratique...).
2 séances de réalisation.

Les élèves ont le choix de leur technique. Ils disposent d’une feuille blanche comme support (format demi-raisin).
Une image est projetée aux élèves. Choisie par le professeur, elle permet de créer une contrainte supplémentaire pour l’élève : les troncs sont blancs et leur support pour la pratique l’est également.
Un temps d’observation de l’image est suivi par un bref échange.

Demande : « Sans jamais utiliser de contour, reproduisez de façon la plus ressemblante possible l’image proposée. »


JPEG - 199.2 ko

Questionnements d’élève :
Qu’est-ce que le contour ?
Comment représenter sans faire de contour ?
Peut-on se passer de contour pour représenter ?
Quelle(s) technique(s) vais-je choisir pour répondre au mieux à la demande ?
Dois-je commencer par le fond ou par la forme ?

Ce qui peut être évalué  : la pertinence de la technique en fonction de l’intention, la capacité pour l’élève de justifier ses choix à l’oral.
L’essentiel est d’engager l’élève dans la pratique et de lui permettre de prendre plaisir à faire et à exprimer ses idées. L’évaluation peut alors être envisagée lors d’une séquence suivante qui réinvestirait et approfondirait la notion de limite.

Autres questionnements possibles/ approfondissement :
Questionner la ressemblance et l’écart entre le référent et sa représentation .
Approfondir la notion de limite par une séquence intitulée : « Paysage sans limite(s) »

Séquence proposée par Morgane Sansorgné

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)