Ressources dans la Manche 50


MUSÉE THOMAS HENRY A CHERBOURG

Le musée regroupe un ensemble de 300 peinture et sculpture du XVème au XIXème siècle dont des grands maîtres comme Fra Angelico, Lippi, Jordaens, Chardin, Poussin, David, Signac, …
Le musée se distingue également par son fond d’œuvres de jean-François Millet, le deuxième de France après le musée d’Orsay.

Musée Thomas Henry



ARTOTHEQUE DE CHERBOURG

Créée en 1983, l’Artothèque de Cherbourg a pour objectifs la diffusion et la valorisation de l’estampe contemporaine.
L’Artothèque possède un fonds de plus de 1 300 œuvres qui comprend des gravures, sérigraphies, lithographies (signées et numérotées de l’artiste), mais aussi des photographies. Ces œuvres sont prêtées aux particuliers, aux collectivités, aux entreprises et aux établissements scolaires pour une durée maximale de 2 mois.

Artothèque



LE POINT DU JOUR CHERBOURG

Le Point du jour est un centre d’art contemporain inauguré en novembre 2008 à Cherbourg. C’est le premier « centre d’art-éditeur » en France tourné vers la photographie. Sa programmation, qui se veut d’envergure internationale, alterne la publication d’ouvrages, d’expositions et de résidences d’artistes.

Le Point du jour



MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE SAINT-LÔ

Le musée actuel des Beaux-Arts de Saint-Lô a été décidé par le docteur Jean Patounas, maire de 1983 à 1989. La conception fut confiée à l’artiste saint-lois Eugène Leseney en 1987 et les travaux s’achevèrent en 1989. La volonté était d’offrir aux collections une architecture contemporaine et de qualité au centre de la ville.

Les peintures
Une grande partie des collections du musée est composée de tableaux du 17e au 20e siècle.

Les tapisseries
Le Musée des Beaux-Arts possède des tapisseries datant du 16e siècle jusqu’au 20e siècle. Les tapisseries de Gombault et Macée (XVIe siècle) sont les pièces majeures de la collection.

L’Histoire de Saint-Lô
Le musée des beaux-arts propose aux visiteurs de découvrir l’histoire de Saint-Lô depuis le Néolithique jusqu’à sa reconstruction.

En plus de la peinture et les tapisseries, le musée rassemble des œuvres d’une grande diversité (vitrail, émaux, lithographie, sculpture, objets précieux, éléments d’architecture).

Musée des Beaux-Arts



MUSÉE DU BOCAGE NORMAND A SAINT-LÔ

En 1983, la ville de Saint-Lô décide la création d’un musée ethnographique autour du bocage normand. Le musée possède 3500 objets donc 1000 sont présentés au public dans l’exposition permanente.
Au rez-de-chaussé, les objets sont présentés dans une scénographie qui reconstitue des intérieurs.
Dans les étages, ils permettent d’illustrer de grandes thématiques (Le paysage bocager : harmonie entre nature et agriculture / l’homme et l’élevage des animaux).

Régulièrement, des expositions temporaires sont proposées aux visiteurs.

Musée du Bocage normand



USINE UTOPIK A TESSY-SUR-VIRE

« Depuis son inauguration en novembre 2009, le Centre de Création Contemporaine, l’Usine Utopik est implanté dans les anciennes serres horticoles de Tessy-sur-Vire. Son projet, soutenu par l’association Art et Design en Normandie (ADN) est porté par l’Agglo Saint-Lô, s’intègre dans le programme culturel de la Région Basse-Normandie en devenant l’un des cinq Relais Culturels Régionaux. Lieu de création et de diffusion, l’Usine Utopik accueille des artistes plasticiens et écrivains en résidence et présente un programme culturel diversifié (expositions, Artotek, lectures publiques, politique éditoriale, etc.) voué à rapprocher les publics des différentes expressions artistiques. Toutes ces initiatives créent une véritable dynamique culturelle, en plein cœur de la zone rurale et touristique de la Vallée de la Vire. »

Usine Utopik



LE SCRIPTORIAL D’AVRANCHES

Le musée, qui possède une architecture résolument contemporaine, est situé à l’intérieur de fortifications médiévales. Grâce à l’inclinaison naturelle du terrain, il est conçu comme une véritable métaphore du Mont Saint-Michel. Tous ces éléments associés à la muséographie, alternant vitrines, maquettes, bornes multimédia, frise, documents iconographiques, projections de films, favorisent l’immersion du visiteur dans ce monde énigmatique et éminemment riche de l’histoire du livre.
Le visiteur est invité à suivre un parcours chronologique et thématique dont l’aboutissement est la découverte des manuscrits originaux présentés dans le cœur du bâtiment appelé le Trésor.

Le Scriptorial

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)